Malpolon monspessulanus

Espèce

Malpolon monspessulanus

Nom commun

Couleuvre de Montpellier

Histoire et origine

La Couleuvre de Montpellier a été décrite pour la première fois par Hermann en 1804, il a nommé cette espèce Coluber monspessulanus, le nom scientifique de cette espèce est Malpolon monspessulanus depuis seulement 1928 (Mertens & Möller).

Malpolon vient du grec et signifie ‘fort’, 'beaucoup', et monspessulanus signifie 'de Montpellier' en latin.

Caractéristiques

Elles sont caractérisées par la taille maximale des adultes, de plus près elles ont aussi des caractéristiques bien uniques comme la taille des yeux et son écaille frontale qui est très étroit.

Mâle de Couleuvre de Montpellier, Malpolon monspessulanus

Femelle de Couleuvre de Montpellier, Malpolon monspessulanus

 Description

  • Taille

Elles éclosent à une taille d'environ 25 cm de long, elles sont le plus souvent vues à une taille d'environ 100 cm de long, mais peuvent atteindre 255 cm de long.


  • Morphologie

Elles sont assez mince et élégant à une âge jeune ou jeune adulte, par contre à une taille d'environ 170 cm de long, leur corps devient très robuste.

La tête est plutôt long et mince.

Elles ont des écailles de la tête particulière qui accueille des grands yeux, elle nous donne l'impression d'être cabossé, ceci avec les grands yeux nous donne une impression très féroce.

  • Motifs et coloration

Leur coloration/motifs varie selon l'âge, les très jeunes sont parfois gris avec des motifs de bande non liées sur le dos plus ou moins foncé, ou gris marron avec le même motif.

Le ventre des jeunes peut être vert, orange mais, avec l'évolution, la couleur devient de moins en moins vive, sous la gorge, elles ont parfois un motif de flammes de couleur orange.

L'évolution de perte des motifs varient selon spécimens mais généralement à environ 110 cm de long elles devient plus uniforme, vert foncé, gris foncé et parfois chez les spécimens âgés il y a souvent une section du corps derrière le cou qui est vert, noir même parfois bleu foncé.

Le ventre est généralement blanchâtre chez les adultes parfois avec des petits tâches plus foncés.

Répartition géographique

Répartie en Europe occidentale, au Portugal, en Espagne (sauf le côte Nord) et France Méditerranéen, il y a aussi un petit territoire en Italie proche de la frontière française où elle a été récemment observée.



 

Sous-espèces

Aucun décrit,
fuscus - Jusqu'à récemment considérer comme une sous-espèce mais est maintenant reconnu comme espèce appart entière, elle est nommée Malpolon insignitus - Couleuvre de Montpellier orientale et elles se trouvent aux Balkans.

Quand cet espèce été considérer comme une sous-espèce, Malpolon monspessulanus d'Europe occidentale était nommée Malpolon monspessulanus monspessulanus.

Différences sexuelles

Les femelles sont plus large que les mâles, surtout en fin de printemps car elle portent les oeufs.

Variations saisonnières

Les femelles sont plus large en printemps à cause des oeufs qu'elle porte.

Alimentation

Elles se nourrissent principalement de lézards, les adultes prennent même des Timon lepidus à taille maximale, à une taille plus petite elles se nourrissent principalement de Psammodromus algirus car c'est le lézard le plus commun dans leur biotope typique.

Les serpents sont aussi manger, où elle vivent elles sont souvent le serpent terrestre le plus commun car quand elle mangent des serpents se sont souvent Rhinechis scalaris et Hemorrhois hippocrepis en Espagne.

Elles chassent à la vue.

photo-montpellier-snake-couleuvre-de-montpellier-malpolon-monspessulanus-france.jpg

Moeurs de défense

Elles préfèrent s'échapper mais si elle se sent enfermé ou si elle est capturée elles sifflent durant de longues périodes et lèvent la tête à la manière des cobras, elles sont capable d'aplatir leur tête et cou, et elles mordent si donner l'occasion.

Le tempérament dépend des spécimens, je me rappel quand j'étais jeune j'ai pu constater parfois des jeunes spécimens qui ne mordait pas et même pas de sifflement et autres de la même âge qui sifflaient, mordaient et se jetaient partout pour s'enfuir...

Les adultes sont plus prévisible et se défendent plus souvent.

Reproduction

La reproduction a lieu au printemps quand les spécimens sortent de l'hibernation, une semaine après elles se cherchent entre eux et l'accouplement commence.

Les femelles pondent environ 15 oeufs (extrêmes de 5 à 20 oeufs) dans un lieu humide, chaud, pondues souvent dans de la végétation morte qui est en décomposition.

Les oeufs éclosent après 8 semaines.

Maturité sexuelle, espérance de vie

La durée de vie de Malpolon monspessulanus est d'environ 25 ans pour les mâles et 16 ans pour les femelles, elles atteignent leur maturité sexuelle au quatrième ou cinquième année.

Moeurs

Les Couleuvres de Montpellier sont très sociables, elles sont actives le jour et vivent en famille (pas trop près), mais 2-3 adultes, et des plus petites jeunes sont souvent pas plus de 500m2 plus loin.

Quand née, les nouveaux née restent ensembles jusqu'aux premières mues, après elles partent à la recherche de leur territoire.

La Couleuvre de Montpellier est très territoriale.

Les Couleuvres de Montpellier sont extrêmement rapide et agiles, et elles n'attendent pas le dernier moment pour fuir vers la végétation, si quelqu'un sans connaissance referme ou provoque cette couleuvre elles peuvent être confondus avec un cobra, parce qu'elles lèvent souvent la tête et aplatissent le cou et sifflent durant de longues périodes.

Le tempérament varie mais les spécimens qui sont provoqués mordent.

La Couleuvre de Montpellier grimpent dans la végétation.

Elle chasse à la vue.

La Couleuvre de Montpellier cire leurs écailles avec l'aide d'un liquide qui sort de leur nez.

Ce comportement à deux sens, le premier est qu'elles le font pour empêcher au maximum la déshydration de leur corps en été.

Le deuxième est qu'elles font cela pour avoir un odorat pour marquer les limites de leur territoire.

Ce comportement est plus courant après la mue.

La Couleuvre de Montpellier aime bronzer sur les routes, où elles sont souvent écrasées.

4084155322-1e8e063ed4.jpg

Venin

La Couleuvre de Montpellier est un serpent qui possède des crochets arrière, c’est-à-dire que le venin sort des crochets qui sont localisés à l'arrière de la mâchoire de dessus.

Synonymes sont de la fièvre, enflamment et maux de têtes qui dure quelques heures seulement, ou jusqu'à un jour au plus.

Il n'y a pas eu de fatalités Européen du à la Couleuvre de Montpellier.

Leur proie est tuée après quelques minutes, qui détruit les cellules qui aident la digestion.

Prédateurs

 Quand elles sont jeunes elles ont beaucoup de prédateurs surtout des petits mammifères, oiseaux non passereaux et autre, les adultes n'ont pas beaucoup de prédateurs, à une grande taille elles ne sont plus beaucoup chasser par des oiseaux non passereaux, c'est le serpent roi de son territoire, par contre leur plus grand danger se sont les humaines et plus précisément les routes, je me rappel souvent de voir plusieurs dizaines d'adultes écraser dans une distance court. 


Protection de ce reptile

La Malpolon monspessulanus fait partie des espèces protégées sur l’ensemble du territoire métropolitain français.

Il est totalement interdit de la capturer, de la blesser, la tuer, la déplacer ou de détruire sa ponte.

 

Biotope

Elles vivent dans des milieux secs riche en formation rocheuses qui facilite leur possibilité de se cacher, il semble toujours y avoir de la végétation dense près (souvent la chêne verte), elles sont encore plus communs dans ces milieux si ces milieux se trouve près d'un point d'eau comme une rivière.