Aeluroscalabotes felinus

Aeluroscalabotes felinus

Taxonomie

 

Règne : Animalia
 
Embranchement : Chordata
 
Classe : Reptilia / Sous-classe : Lepidosauria
 
Ordre : Squamata / Sous-ordre : Sauria
 
Infra-ordre : Gekkota
 
Famille : Eublepharidae
 
Genre : Aeluroscalabotes

 

 

 

Le Gecko chat est un lézard exceptionnel, il possède un physique pour le moins très atypique en plus d’être l’unique représentant du genre (dont 1 sous espèce).
Son nom lui vient des positions adoptées lorsqu’il dort, mais aussi de sa démarche ondulante, dite « féline » lors de ses déplacements. 

 

Originaire des sous-bois malaisien et thaïlandais ce petit gecko atteint 12 cm pour les mâles et jusqu’à 16 cm pour les femelles.

 

Terrarium : Pour un individu, un terrarium de 60*45*45 est suffisant, il faudra compter 80*60*45 pour un duo (il est préférable de maintenir deux femelles ensembles plutôt qu’un couple).
De mœurs semi-arboricoles, le terrarium sera planté fournis de nombreuses branches, lianes et autres supports qui permettent de grimper.
Il faudra également fournir beaucoup de cachettes, pour cela des écorces, des noix de coco, des coques séchées seront l’idéal.
Etant nocturne, si tôt la nuit tombée, il devient actif, mais reste plutôt craintifs.
 

Substrat : Le substrat devra être adapté pour retenir l’humidité, on pourra donc utiliser de la fibre de coco, de la mousse, de la tourbe, de la sphaigne, ces derniers mélangés ou non, selon les individus, certains passe la majorité de leur temps en zone basse du terrarium, il est donc utile de recouvrir son substrat de diverses feuille mortes.

Température : Le point chaud devra être maintenu aux environs des 25°c, sans jamais dépasser les 28°c, tandis que le reste du terrarium pourra descendre jusqu’aux 20°c. 

UVB : Aucun apport d’UVB est nécessaire.

Aeluroscalabotes felinus 2

Hygrométrie : Quant à elle, l’hygrométrie devra être comprise entre 70% et 80%, avec des périodes à 90%, principalement durant les nuits, des pulvérisations journalières devront donc être apportées pour maintenir une hygrométrie convenable et afin que le lézard puisse s’abreuver par cette même occasion, car même avec une gamelle d’eau à disposition, il n’ira pas forcément y boire.
De plus cette espèce à la capacité de s’hydrater en partie via la peau, il faudra donc utiliser de l’eau osmosée.

 

 
Alimentation : L’alimentation de ce lézard est strictement insectivore, vous pourrez lui offrir des grillons, teignes de ruches, blattes, criquets, vers buffalo…
Attention à très bien adaptée la taille des proies pour cette espèce qui n’est pas bonne chasseuse et a tendance à ne pas toucher aux proies trop volumineuses.
En ce qui concerne les vers morios, vers de farine et grosses blattes sont à bannir pouvant être nuisible pour l’animal dû à sa digestion relativement fragile.
L’apport de calcium et de vitamine D3 peut être fait via une coupelle mise à disposition directement dans le terrarium, si le lézard ne se sert pas directement dedans, il faudra saupoudrer les proies afin qu’il en ingère.
 
Aeluroscalabotes felinus 3
 
SOURCE : Diane Friscia sur le blog des curiosites terrariophiles