Pachydactylus rangei

Pachydactylus rangei

Infra-ordre : Gekkota   Famille : Gekkonidae   Genre : Pachydactylus

 

Cette espèce est endémique au désert du Namib où il se trouve près de la côte et jusqu'à 130 kilomètres à l'intérieur des terres et jusqu'à une altitude de 300 mètres.

La localité type est Lüderitz en Namibie.

Son habitat est au milieu des rochers et de la végétation rabougrie et sur ​​le sable sec de dunes de sable.

Également trouvable dans le Sud de l'Angola.

 

Il peut mesurer jusqu'à une longueur d'environ 13 cm, dont 6 centimètres pour la queue.
La queue est plus épaisse chez les mâles.
La tête est distincte du corps qui est mince.
Les yeux sont grands, de couleur sombre, protubérant et ont des pupilles verticales.
La peau est recouverte de fines écailles lisses et est translucide, et quelques-uns des organes internes peuvent être vus à travers elle. Les pattes sont minces mais les pieds sont larges, avec des doigts palmés, permettant à ce gecko de creuser facilement dans le sable meuble.
La tête et la surface dorsale sont de couleur rose-brun avec des taches plus foncées, en particulier dans les deux lignes latérales intermittentes, et la face ventrale est de couleur blanc cassé.
Il y a souvent une bande bleuâtre entre les yeux.
Cette espèce est assez semblable en apparence à Ptenopus garrulus , une autre espèce de gecko dans sa gamme.

 

Nocturne, il passe la journée dans un terrier jusqu'à un mètre de profondeur.
Il émerge la nuit pour se nourrir d'arthropodes tels que les termites, les fourmis, les coléoptères, les sauterelles et les araignées.
Sa principale source d'eau est les gouttes de rosée trouvées sur la végétation.
Il peut également absorber l'humidité par la peau.
Chaque individu vit normalement une vie solitaire.
Il peut émettre certains grincements et des grognements quand on les dérange ou en essayant de trouver un compagnon.
 
Pachydactylus rangei 2
 
 
Terrarium : L'espèce peut se maintenir par couple ou trio dans des terrariums d'environ 45x35x30cm.
Fournir tout un tas de cachettes souterraines est idéal, mais attention à bien fixer le tous pour éviter tout risque d’effrontément. 
 
Substrat : Le maintien sur du sable pour cette espèce est parfait, toujours penser à se servir d’une granulométrie fine, qui en cas d’ingestion ressortira plus facilement de l’estomac.
Lézard fouisseur, une épaisseur de 10cm est nécessaire.
 
Température : Le point chaud doit être compris entre 30 et 35°c, tandis que la partie fraîche humidifiée restera proche de la température ambiante.
 
Hygrométrie : Une pulvérisation par jour afin d'humidifier le terrarium et l'apport d'une cachette humide pour l'hydratation.
 
UVB : Pas indispensable, mais un apport de 2.0 est recommandé.
 
Alimentation : Exclusivement insectivore, ce reptile apprécie grillons, blattes, criquet, teignes et vers de tailles adaptées.
 
Sexage : Renflement hémi-pénien à la base de la queue.
 
Reproduction : Ovipare.
Le chauffage est coupé pendant 2 mois l'hiver afin de stimuler les accouplements au printemps.
La procédure est la même que pour l'hivernage de n'importe quelle autre espèce.
Les femelles pondent 2 œufs tous les mois environ, qu'elles enfouissent profondément sans laisser de traces.
Une grande précaution est alors de mise pour la récolte, un gros pinceau pour fouiller le sable est idéal afin de les trouver.
Les œufs sont a incubés sur du sable humide, à 28°c/30°c les jeunes sortiront après 50-60 jours d'incubation.
Les juvéniles sont sexables à +/- 6mois.
 
Pachydactylus rangei 3
 
 
SOURCE : Diane Friscia sur le blog des curiosites terrariophiles